Press Release 05 janv. 2015

  • Le total des effectifs au sein des entreprises clientes d’IDA atteint désormais 174 488 employés, le chiffre le plus élevé jamais enregistré.
  • Un nombre élevé de primo-investisseurs avec l’implantation de 88 entreprises en Irlande
  • L’agence dévoilera d’ici peu sa stratégie pour la prochaine phase de développement au cours du premier trimestre

(le 6 janvier 2015) - IDA Ireland, l’organisme gouvernemental irlandais en charge d’attirer les investissements directs étrangers, a annoncé la création de 15 012 emplois par des sociétés clientes d’IDA au cours de l’année 2014. Pertes d’emplois prises en compte, l’augmentation nette du nombre d’emplois s’établit à 7 131, soit un des niveaux les plus élevés depuis une décennie.

Le nombre total d’emplois au sein des sociétés clientes d’IDA atteint désormais 174 488 emplois, le plus haut niveau jamais enregistré par IDA. Cette performance en matière d’emploi a été réalisée dans un contexte économique européen particulièrement difficile et alors que des changements ont été opérés en matière de fiscalité des entreprises. IDA a maintenant dépassé les cibles fixées en matière d’emploi et d’investissements dans le cadre de sa stratégie Horizon 2020 et apporte actuellement les dernières touches à une nouvelle stratégie sur cinq ans visant à faire entrer l’organisation dans une nouvelle phase de développement.

IDA a indiqué aujourd’hui que la solide performance de 2014 s’expliquait entre autres par l’existence d’un vivier dynamique de talents en Irlande, l’amélioration de la conjoncture macroéconomique et la concentration de l’activité sur plusieurs secteurs essentiels.

197 investissements ont été réalisés en 2014, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2013. L’investissement nominal enregistré une hausse sensible avec 88 nouveaux investisseurs nominaux en 2014, soit 13 % de mieux qu’en 2013.

Derrière les investissements principaux intervenus au cours de l’année figurent Amazon, Bristol Myers Squibb, Fidelity, LinkedIn, Survey Monkey, Air Bnb, PayPal, Ericsson, SAP, Johnson & Johnson, West Pharmaceuticals, Zendesk, Adroll et New Relic.

La création d’emploi s’est opérée dans la plupart des secteurs sur lesquels se concentre IDA, mais en particulier dans les médias/contenus numériques, les TIC, les services financiers internationaux, les sciences de la vie et les services aux entreprises.

Le Ministre de l’emploi, de l’entreprise et de l’innovation, Richard Bruton TD a déclaré : « Les investissements directs étrangers sont au cœur de notre Plan d’action pour l’emploi. Les entreprises multinationales représentent près de 10 % de la main d’œuvre irlandaise et revêtent une importance stratégique cruciale pour l’économie en raison de la qualité des emplois créés, de leur orientation vers l’export et des répercussions formidables qu’elles génèrent au niveau de l’économie dans son ensemble. C’est la raison pour laquelle nous avons mis en place un éventail de nouvelles mesures pour soutenir la création d’emplois dans ce domaine au cours des 4 dernières années, comme l’ajout de personnel sur les marchés étrangers, davantage de jeunes diplômés qualifiés et une amélioration de notre offre fiscale ».

« Les résultats d’aujourd’hui indiquent qu’en 2014, le chiffre sans précédent de 7 131 emplois supplémentaires ont été créés par les entreprises multinationales bénéficiant du soutien d’IDA. Autrement dit, 25 000 personnes supplémentaires travaillent dans ces entreprises si l’on compare ce chiffre à celui de 2011, avec des répercussions économiques considérables. La palme pour ces résultats revient à Martin et à son équipe chez IDA. D’autres personnes qui travaillent dans différents organismes de l’État ont également joué un rôle extrêmement important dans cette réussite. Comme je le dis chaque année, le défi à présent est de capitaliser sur cette performance et de veiller à ce que davantage d’emplois soient créés et qu’un impact plus important se fasse sentir sur l’économie. Cela va dans le sens de nos efforts pour reconstruire notre économie et pour que cela génère davantage de pouvoir d’achat pour nos concitoyens. Et je suis convaincu que nous pourrons réaliser cela en 2015 et au-delà ».

Concernant les chiffres de 2014, le Directeur général d’IDA, Martin Shanahan, a indiqué : « Chez IDA, nous nous concentrons sur les emplois réels, sur les véritables entreprises et sur l’impact économique réel. Et à ce titre, 2014 a été une année pleine de succès. Tandis que les emplois directs créés sont naturellement les bienvenus, nous remarquons des gains notables au niveau de l’économie nationale grâce aux investissements réalisés par les entreprises étrangères avec lesquelles nous travaillons ».

« IDA Ireland souhaite remercier ses interlocuteurs clés, notamment An Taoiseach, les ministres du gouvernement, en particulier le ministre de l’Emploi, de l’Entreprise et de l’Innovation et les hauts fonctionnaires qui travaillent avec lui, nos organismes pairs ainsi que le réseau des ambassades d’Irlande pour leur aide au cours de l’année. Mais surtout, nous souhaitons remercier toutes les entreprises qui ont créé des emploi en 2014 dans un large éventail de secteurs, ce qui a permis à IDA d’atteindre les objectifs que nous avions fixés dans le cadre du Plan d’action pour l’emploi. J’aimerais aussi remercier le personnel d’IDA pour leur dévouement, leur professionnalisme et leur sens de la déontologie qui nous ont aidé à atteindre ces excellents résultats en 2014 ».

Impact des secteurs de l’immobilier et de la construction
IDA estime que pour dix emplois générés par les IDE (Investissements directs étrangers), sept sont générés dans l’économie dans son ensemble. Les IDE dirigés vers les secteurs de l’immobilier et de la construction, lesquels ont été en proie à des difficultés sans précédent au cours de ces dernières années, apportent une contribution économique particulièrement forte.

On estime qu’environ 10 000 personnes sont actuellement employées sur des projets de construction en cours par des sociétés bénéficiant des services d’IDA, ce qui apporte un élan considérable à ce secteur et à l’économie dans son ensemble.

Cet impact économique secondaire revêt une importance vitale, puisqu’il apporte un équilibre général à la contribution générée par les IDE au niveau de l’économie dans son ensemble. Les communautés locales et les entreprises sous-traitantes tirent particulièrement profit de cette activité.

Fiscalité des entreprises
La taxation des entreprises en Irlande a été améliorée en 2014 avec des changements introduits dans le cadre du Budget 2015. Ces changements placent le pays dans une situation qui lui permet de pérenniser et d’attirer des investissements en provenance de l’étranger au cours des prochaines années, et de continuer à renforcer l’offre de l’Irlande vis-à-vis des investisseurs étrangers.

IDA a été particulièrement heureux de constater que le gouvernement irlandais s’est à nouveau fortement engagé à maintenir le taux attractif de l’impôt sur les sociétés à 12,5 %, un avantage compétitif clé de l’Irlande. Plus précisément, IDA s’est particulièrement félicité des nouvelles mesures engagées, notamment la mise en place d’un nouveau forfait de développement du savoir, le « meilleur de sa catégorie », l’élargissement du crédit d’impôt sur la R & D, ainsi que l’amélioration du Special Assignee Relief Programme (SARP) [programme d’allégement fiscal destiné aux hauts revenus].

Par ailleurs, IDA accueille favorablement les changements pro-actifs apportés au niveau des règles relatives à la résidence fiscale, qui sont désormais plus claires pour les sociétés qui opèrent en Irlande ou qui cherchent à y investir pour la première fois. Ces changements ont confirmé la réputation internationale de l’Irlande : un pays doté d’un régime fiscal stable, transparent et juste. Cela a été rendu possible par une clarification de la façon dont les règles fiscales irlandaises s’articulent avec les régimes fiscaux en vigueur dans d’autres pays.

L’offre fiscale de l’Irlande à destination des entreprises se fonde sur une véritable réalité économique, en matière d’employés, de salaires et d’investissement en capital. Ainsi, tout changement intervenant au plan international devrait bénéficier à l’Irlande et ne pas menacer son portefeuille actuel.

Régions
Horizon 2020 a défini des objectifs de développement économique ambitieux au niveau régional concernant la répartition des investissements ailleurs qu’à Dublin et Cork. S’il est difficile d’attirer des investissements ailleurs que dans ces deux villes, 2014 a vu une sensible amélioration de leur répartition avec 37 % d’investissement dirigés vers d’autres localités que Dublin et Cork, soit la meilleure augmentation depuis la mise en œuvre de la nouvelle stratégie. Ce chiffre enregistre également une amélioration de 30 % par rapport à l’année précédente.

Plusieurs facteurs complexes influencent les décisions en matière de lieu d’investissement : une préférence accrue des investisseurs au niveau mondial pour les villes comptant plus d’un million d’habitants, les défis importants posés par des destinations à plus bas coûts situées au Royaume-Uni et en Europe de l’Est, et les aides régionales attractives.

En particulier, les sociétés opérant sur le secteur des technologies émergentes ont une préférence pour Dublin car elles souhaitent se développer rapidement. Cela rend plus difficile l’atteinte des objectifs dans les régions. Toutefois, des investissements de haute qualité ont été réalisés dans les régions au cours de l’année. Par exemple, des investissements ont été annoncés par Jazz Pharmaceuticals à Co Roscommon, Beckton Dickinson à Drogheda, NuVasive à Waterford, Teleflex à Athlone et ClearStream Technologies à Enniscorthy. Un niveau de performance particulièrement élevé sera enregistré par plusieurs régions, notamment celles du Nord-Est et du Sud-Ouest.

Perspectives
À propos des perspectives pour 2015, Shanahan a déclaré : « À en juger par les projets en préparation dans l’immédiat, pour le premier trimestre 2015, nous sommes optimistes par rapport aux flux d’investissement à venir en Irlande. Pour ce qui est du reste de l’année, nous sommes également optimistes bien que plus nuancés. L’Irlande est en bonne position pour attirer un volume important d’activité dans une variété de secteurs.

Néanmoins, il faut pour cela consentir d’importants efforts et nous devons être vigilants et ne pas nous reposer sur nos lauriers, notamment pour ce qui est de notre compétitivité en matière de coûts. Nous ne devons pas commettre à nouveau les erreurs du passé. Les faibles perspectives de croissance en Europe ne faciliteront pas notre tâche. Enfin, nous n’insisterons jamais assez sur l’importance de l’éducation et de la formation pour amener de jeunes diplômés talentueux sur le marché du travail. Malgré un contexte difficile, IDA est convaincu qu’il peut réaliser de solides résultats en 2015, notamment en s’appuyant sur la nouvelle orientation stratégique que nous définirons très prochainement pour notre organisme ».

Nous contacter

Contacter IDA Ireland

Nous serons attentifs à vos besoins, proactifs, professionnels et toujours prêts à nous dépasser pour votre entreprise.

Contacter IDA Ireland