Featured Article 22 janv. 2014

  • Les entreprises clientes d’IDA emploient désormais 161 112 personnes : un chiffre record
  • IDA rapporte une augmentation de 18 % du nombre de primo-investisseurs en Irlande
  • L’office se lance dans des projets immobiliers et recherche de nouvelles formes d’IDE

(3 janvier 2014) - IDA Ireland, l’office national irlandais en charge de la promotion des investissements directs étrangers, a annoncé la création de 13 367 emplois par ses entreprises clientes en 2013. 7 071 emplois nets ont été créés, en tenant compte des emplois supprimés, ce qui représente le nombre le plus élevé en dix ans.

Les entreprises clientes d’IDA emploient actuellement 161 112 personnes, un chiffre record dans l’histoire d’IDA Ireland. Les performances en termes d’emploi ont été obtenues dans un contexte économique européen particulièrement difficile, mais confortent la décision d’IDA à tout mettre en œuvre pour atteindre et dépasser les objectifs définis dans sa stratégie Horizon 2020 (http://bit.ly/1c7eQLR).

IDA a indiqué aujourd’hui que le ciblage de secteurs de croissance et de modèles commerciaux spécifiques, la compétitivité accrue et le renforcement de la renommée internationale ont été les principaux facteurs ayant permis d’obtenir les bons résultats enregistrés en 2013.

Le nombre d’investissements a été particulièrement important en 2013 avec 164 projets réalisés en Irlande. Parmi ceux-ci, 78 projets émanaient de sociétés qui investissaient pour la première fois en Irlande (soit une augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente), dont 59 projets d’expansion et 27 projets de recherche-développement et innovation (RD&I).
Parmi les investissements les plus significatifs réalisés cette année, nous pouvons citer : Deutsche Bank, Twitter, EMC, eBay, Salesforce, Novartis, Vistakon, Facebook, Zurich, Symantec, De Puy, Yahoo, Sanofi et Indeed.com. Les primo-investissements ont été opérés par des sociétés du portefeuille telles que  Qualcomm, Airbnb, Tripadvisor, Regeneron, Huawei, FireEye, Grifols, Alexion et Acorn Direct Marketing.

La présence marquée des entreprises émergentes à croissance rapide a également été constatée en 2013, parmi lesquelles Squarespace, Mongo DB, Culture Translate, AdRoll, Storage Craft, Qualtrics, Zendesk, Quantcast et Etsy. L’IDA a exposé sa volonté dans sa stratégie Horizon 2020 de promouvoir ce type de sociétés à croissance rapide.

Des emplois ont été créés dans tous les secteurs ciblés par l’IDA, et en particulier, dans les secteurs des médias/contenus numériques, TIC, services financiers internationaux, sciences de la vie et services professionnels.

S’exprimant sur les performances 2013, le Ministre de l’emploi, des entreprises et de l’innovation, Richard Bruton TD a déclaré :  « Les investissements directs étrangers jouent un rôle stratégique dans le Plan d’action en faveur de l’emploi et, en 2013, nous avons défini des objectifs ambitieux pour créer 6 000 emplois nets et obtenu 132 investissements par des multinationales. Les résultats enregistrés aujourd’hui montrent que 2013 constitue une nouvelle année record pour les multinationales qui ont dépassé les objectifs et créé plus de 7 000 emplois. Il s’agit de la troisième année consécutive où le nombre d’emplois créés est plus important que les années précédentes, une grande partie du mérite revenant à IDA Ireland et à Barry O’Leary sur le front du dépassement récurrent des objectifs et de l’obtention de ces résultats dans un contexte d’intensification de la concurrence. »

« Les multinationales ont joué un rôle majeur dans la croissance de 3 % enregistrée l’année dernière sur le marché du travail. Pour 10 emplois créés dans les multinationales, environ 7 postes ont été créés à un autre niveau de l’économie dans les entreprises d’approvisionnement et de services. Nous avons un double défi à relever : d’une part, poursuivre et accroître la croissance au sein des multinationales, d’autre part, maximiser l’impact positif de ces entreprises sur le reste de l’économie du pays. Les efforts déployés par mes collaborateurs et l’implication des pouvoirs publics ont permis de protéger l’IDA à plusieurs reprises dans le cadre des budgets. IDA et Enterprise Ireland travaillent en étroite collaboration, sous la houlette d’une équipe dirigeante commune, pour proposer davantage d’opportunités aux sociétés irlandaises en s’appuyant sur les multinationales. Connect Ireland propose par ailleurs des schémas novateurs permettant d’attirer des sociétés qui se trouvaient jusqu’alors hors de portée de l’IDA. »

« Je suis convaincu que la mise en œuvre efficace du Plan d’action en faveur de l’emploi, nous permettra de capitaliser ces performances exceptionnelles auprès des multinationales et de garantir qu’elles continueront à générer de nouveaux emplois dans notre économie ».

S’exprimant sur les résultats de l’année 2013, le directeur général d’IDA, M. Barry O’Leary a déclaré : « IDA enregistre sa quatrième année consécutive de croissance de l’emploi et il me semble très réconfortant de constater que les hausses cumulées au cours de cette période ont permis de créer plus de 50 000 emplois bruts. IDA a tenu ses promesses, comme cela a été publiquement annoncé dans sa stratégie, et a respecté ses engagements dans un contexte particulièrement difficile. Nous avons notamment été ravis de constater la forte présence des sociétés européennes telles que Deutsche Bank, Sanofi, Zurich et Novartis dans les projets qui se sont concrétisés en 2013. »

« IDA Ireland tient à remercier plusieurs acteurs clés, parmi lesquels le Ministre de l’emploi, des entreprises et de l’innovation (DJEI) et ses collaborateurs, An Taoiseach, différents autres ministres, nos agences sœurs et le réseau d’ambassades de l’Irlande pour leur contribution tout au long de l’année. »

Impôt sur les sociétés :
La proposition de valeur de l’Irlande s’appuie sur plusieurs secteurs stratégiques clés, dont l’impôt sur les sociétés. Un débat important a eu lieu sur la scène mondiale en 2013 au sujet de l’impôt sur les sociétés et plusieurs initiatives internationales ont vu le jour dans ce domaine sous la houlette de l’OCDE et de ses travaux sur l’érosion de l’assiette fiscale et le transfert des bénéfices (EBITB), de la Commission européenne et du Congrès américain.
Même si la communauté internationale, et l’Irlande en particulier, participent à ces projets, cet impôt demeure un atout concurrentiel entre plusieurs offres d’IDE concurrentes.  Nous sommes persuadés qu’une relation plus solide va progressivement s’instaurer entre la situation économique réelle et les régimes fiscaux des entreprises, qui devrait permettre à l’Irlande de continuer à remporter le plus grand nombre d’investissements internationaux.

Secteur pharmaceutique :
Conformément aux données fournies dans les précédents rapports de l’IDA, l’industrie pharmaceutique internationale continue à faire face à des défis liés à une situation de surcapacité, à l’arrivée à expiration des brevets, aux échecs des études cliniques et aux répercussions des fusions-achats de sociétés. Il est toutefois important de relativiser ces défis en considérant les opportunités significatives présentes dans ce secteur avec la commercialisation de nouveaux médicaments et la réalisation d’investissements en fonds propres. L’Irlande, a par exemple, huit projets pharmaceutiques en cours et, en 2013, des investissements ont été réalisés pour deux nouvelles marques auprès de Grifols et Regeneron.
Plusieurs autres projets sont également en cours à l’aube du premier trimestre 2014 et IDA est convaincue d’en concrétiser une bonne partie.

Secteur de l’immobilier :
L’immobilier est un autre volet de la proposition de valeur de l’Irlande et le portefeuille immobilier d’IDA offre depuis plusieurs années au pays un avantage stratégique pour décrocher des projets d’investissements porteurs. IDA souhaite conserver cet atout pour les années à venir. Cette approche repose en grande partie sur le fait qu’IDA envisage de construire de nouveaux sites de fabrication dans certaines régions pour pallier l’incapacité du secteur privé. IDA collabore également de manière active avec d’autres acteurs, parmi lesquels NAMA, pour garantir la présence d’infrastructures administratives de qualité à proximité de Dublin, notamment pour prendre en charge les projets à grande échelle qui requièrent plusieurs milliers de mètres carrés. Compte tenu de l’ampleur des travaux à réaliser et des délais correspondants, la construction de ces infrastructures supplémentaires devrait commencer plus tôt que prévu.

Régions :
La stratégie Horizon 2020 a défini des objectifs de développement économique régional ambitieux en consacrant 50 % des investissements aux régions autres que celles de Dublin et Cork. Cette approche constitue un véritable défi. Les résultats enregistrés en 2013 se situent en dessous de l’objectif fixé en totalisant 30 % des investissements, mais restent supérieurs aux résultats obtenus en 2012 qui atteignaient 25 %. Plusieurs facteurs complexes influencent la décision d’implantation des investisseurs : la prédilection manifeste des investisseurs du monde entier pour les villes de plus d’1 million d’habitants, les enjeux significatifs liés aux gains financiers offerts par la délocalisation au RU et dans les pays de l’Europe de l’Est et l’attrait suscité par les subventions régionales.
Des investissements de qualité élevée ont été obtenus dans plusieurs zones régionales. À Limerick, par exemple, des investissements ont été annoncés par Regeneron, Cook, Vistakon, ACI, Worldwide Technical Services et EtQ.

À Cork, des projets ont été remportés par Huawei, Fireeye, EMC et Qualcomm et, Nypro et Sanofi ont annoncé leur volonté d’investir à Waterford.

Nous pouvons également citer eBay et National Pen à Dundalk ainsi qu’Overstock à Sligo.

La présence régionale d’IDA va également se développer en 2014 dans la mesure où l’organisation gère désormais les sociétés situées dans la zone libre de Shannon totalisant à ce jour environ 55 sociétés et plus de 5 000 employés (les résultats annoncés pour 2013 ne tiennent pas compte des entreprises et de la masse salariale de la zone Shannon).

Nouveaux projets immobiliers :
IDA Ireland envisage de mener de nouveaux projets immobiliers dans différentes régions. IDA s’apprête à lancer un programme de construction dans certaines régions pour améliorer l’offre régionale et créer de nouvelles opportunités pour les IDE.

IDA a identifié plusieurs zones spécifiques où le secteur privé n’est pas en mesure de prendre en charge des projets immobiliers. Pour stimuler le développement régional et attirer de nouvelles entreprises, IDA envisage de construire des sites de fabrication de pointe à Waterford et à Athlone, ainsi que des infrastructures administratives à Letterkenny.

L’organisation examine également le parc immobilier de Galway et de Limerick.
La stratégie régionale d’IDA repose sur plusieurs piliers, parmi lesquels la disponibilité d’infrastructures de qualité, même dans les zones où le secteur privé ne propose actuellement aucune solution. L’audit des régions réalisé par IDA a identifié les sites candidats aux nouveaux projets de construction et IDA s’engage à poursuivre l’évaluation des besoins dans les autres régions.

Nouvelles formes d’IDE :
IDA Ireland est en mesure d’annoncer aujourd’hui qu’elle étudie les opportunités à venir destinées à promouvoir de nouvelles formes d’investissements directs étrangers (IDE) en Irlande afin d’étoffer les offres d’IDE existantes du pays.
L’office a créé une équipe inter-divisionnaire pour mener ce travail dans le cadre d’une stratégie de croissance basée sur la diversification.

L’équipe, qui s’est appuyée sur l’expertise professionnelle au sein d’IDA et sur les informations fournies par les parties prenantes appropriées, a observé plusieurs domaines d’opportunité potentiels en matière d’investissements directs étrangers dans le but de favoriser la création d’emplois dans les années à venir.

La stratégie Horizon 2020 incite IDA à obtenir de nouvelles formes d’IDE et l’office cherche actuellement à saisir les opportunités qui se présentent en dehors de ses secteurs de prédilection qui sont les technologies de l’information et des communications (TIC), les contenus grand public et les services professionnels, le secteur pharmaceutique, les dispositifs médicaux, les services financiers, les entreprises émergentes, l’ingénierie, les techniques de fabrication et de nettoyage.

Perspectives :
Au sujet des prévisions pour 2014, M. O’Leary a déclaré : « L’Irlande aborde 2014 avec une situation économique plus solide qu’au cours des dernières années, laquelle va permettre de renforcer la réputation du pays en suscitant un intérêt supplémentaire de la part des investisseurs. Le rapport IBM Global Location Trends Report vient de souligner que l’Irlande occupe la première place mondiale pour les rentrées d’investissements en termes de qualité et de valeur et, la première place en Europe et la deuxième au niveau mondial pour le nombre d’emplois induits par les rentrées d’investissements par tête d’habitant. Ces données attestent de la solidité de l’offre irlandaise.

La majorité des entreprises clientes d’IDA se sont implantées en Irlande pour desservir le marché européen qui affiche actuellement un ralentissement des perspectives de croissance.

IDA continue toutefois à respecter ses engagements et 2013 l’a prouvé une fois de plus. L’office aborde cette nouvelle année parfaitement conscient des menaces liées à la concurrence et des défis économiques, mais ne doute pas un seul instant de son pouvoir d’attraction d’investissements solides en Irlande.  Nous allons connaître un rythme soutenu de conversions pendant les six prochains mois. Maintenir notre cap sur la compétitivité est essentiel pour promouvoir un nombre plus important d’IDE.
Les sociétés internationales leader en matière d’innovation et de modernité continuent d’investir en Irlande et je suis certain qu’elles poursuivront leur élan en 2014.

Ce bilan sera le dernier que j’exposerai en tant que directeur général d’IDA mû par la volonté de continuer à rechercher d’autres opportunités en dehors de l’organisation dès que mon successeur aura pris ses fonctions. Je tiens à remercier toutes les personnes qui travaillent en interne et en externe, pour le soutien qu’ils m’ont témoigné pendant la durée de ce mandat hautement valorisant et stimulant. Les dernières années ont été difficiles et éprouvantes et je souhaite féliciter en particulier l’équipe d’IDA pour son engagement sans faille envers l’office et l’Irlande pendant toute cette période. »

Cette enquête concerne les personnes embauchées dans les entreprises clientes d’IDA uniquement à la fin de la période d’étude. L’enquête ne mesure ni ne comptabilise les prévisions d’embauche futures ou les projets de création de postes à venir annoncés dans les communiqués de presse.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Emmet Oliver/Kevin Sammon - IDA Ireland
+353876188564 
+353876188564 (NUMÉRO VERT)    Kevin.sammon@ida.ie 
Conor Quinn – Attaché de presse du Ministre Bruton - DJEI
+353873743783 
+353873743783 NUMÉRO VERT)    conor.quinn@djei.ie

Nous contacter

Contacter IDA Ireland

Nous serons attentifs à vos besoins, proactifs, professionnels et toujours prêts à nous dépasser pour votre entreprise.

Contacter IDA Ireland